Loading...

Scolaire

THEATRE FORUM

La compagnie Aziadé crée des ateliers de théâtre forum pour les lycéens et les collégiens. Cette méthode de théâtre participatif utilisée dans plus de 50 pays, vise à l'information et à la conscientisation des participants. Mieux que le «dire» le Théâtre forum passe par le «faire». Les élèves remplacent les comédiens et mettent concrètement en œuvre les solutions qu’ils proposent au problème posé. En savoir plus

Aziadé construit ses ateliers sur mesure et met l’accent sur l’aspect ludique pour mobiliser les jeunes dans le plaisir. Par ailleurs, la sensibilité particulière de son équipe (Les Chatouilles, Andréa Bescond, Quelque chose, Capucine Maillard…) l’a amenée à être souvent sollicitée sur des sujets sensibles, qu’elle a toujours traité avec empathie, justesse, et professionnalisme.
Voici quelques exemples d’ateliers de théâtre forum (TF) déjà réalisés :

Théâtre forum : La libération de la Parole     Lycée/collège

Cet atelier a la particularité de s’articuler autour du visionnage d’une pièce de théâtre. Le thème abordé par l’atelier est la libération de la parole. Il s’agit de faire comprendre l’immense difficulté pour une victime (violence, harcèlement…) de demander de l’aide ( honte, culpabilité…) et pourtant la nécessité de le faire, puisque c’est uniquement à partir de cette initiative que les dispositifs d’aide peuvent être enclenchés. Les ateliers portent sur l’encouragement à cette prise de parole. La victime est interprétée par un comédien, les élèves remplacent son entourage. Ils vont devoir trouver des solutions pour l’aider à parler.

Théâtre participatif : Les risques de la pornographie     Lycée/collège

Bien que la pornographie soit interdite aux mineurs, les statistiques sont sans équivoques. L’âge moyen du premier visionnage d’un film porno est de 11 ans. Il s’agit donc, dans cet atelier, de parler de sexe avec les jeunes, de les informer sur les réalités du porno et de l’influence potentielle de ses représentations sur leur sexualité. C’est aussi l’occasion de rappeler quelques messages clés tels que l’importance du consentement. Expérimenté dans le cadre d’un projet pilote mené en Poitou Charentes à l’initiative d’Ovidie, cet atelier a fait l’objet d’un podcast sur France Culture : écouter…

Théâtre forum : Harcèlement : "les nudes"    Lycée/collège

La diffusion des nudes sur les réseaux sociaux (photos intimes), presque toujours à l’insu de son propriétaire, a des conséquences tragiques sur les adolescents qui en sont victimes. Honte, stigmatisation, moquerie, harcèlement... Ce forum permet de questionner la liberté de disposer de son corps, de rappeler la législation (45 000 euros d’amende et 1 an de prison pour celui qui diffuse). Il s’agit aussi d’interroger le rôle du groupe : comment agir en soutien, en protection de la victime, plutôt qu’en l’accablant ? Il est aussi un moyen très concret d’aborder la question du harcèlement

Théâtre forum : « Je ne veux pas faire mes devoirs »    parents/enfant/école primaire

Créé dans une école primaire, il s’agit ici de permettre aux parents d’expérimenter plusieurs manières de faire faire ses devoirs à son enfant. Comment l’aider s’il se braque, s’il se dévalorise, s’il se met en colère ? Le laisser seul, ou rester avec lui ? Jusqu’où peut-on l’aider ? L’intérêt de la participation des enfants (pas nécessairement de la même famille) tient dans la prise de conscience de la situation des parents, et de leurs efforts.

Théâtre forum : « La tyrannie du téléphone portable »    parents/adolescents/collèges-lycée

58% des dépressions chez les jeunes sont liées aux réseaux sociaux : perte de confiance en soi face à l’image idéalisée de la vie des autres, cyber harcèlement, addiction, manque de sommeil …Le téléphone portable, invention géniale et fléau tout à la fois est une question complexe dans les cellules familiales. Ce forum permet donc aux parents et aux adolescents d’expérimenter ensemble un autre rapport au téléphone portable : quelles règles peut-on mettre en place ?

SPECTACLE
LES CRIEUSES PUBLIQUES !

Les crieuses, c’est un un duo tout terrain d’environ 30 minutes. Libérées de toute contrainte technique, elles alternent chansons et criées avec l’ambition d’amener les spectateurs à s’exprimer. Non sonorisées, elle distribuent papier et stylos et crient ensuite les messages du public ! C’est un moment d’expression rare, utile et libérateur, le plus souvent touchant et plein d’humour. Déjà joué à plusieurs reprises en collège et lycée, le spectacle a pu être thématisé autour de sujet d’actualité : l'égalité, le harcèlement…

Intervention des Crieuses Publiques auprès des scolaires

"Les Crieuses publiques fil rouge de cette 17ème édition sont allées à la rencontre des étudiants (…) Une séance très enrichissante était au programme et permettait notamment de se chauffer la voix. Une mise en condition payante puisque les élèves ont montré de belles dispositions (…) durant un petit quart d’heure débridé et interactif mené de mains de maîtresses par Victoria Delarozière et Capucine Maillard"

Journal de la haute Marne 05/05/17

Les plus ?  

quelques exemples de ce qui a été inventé avec les profs autour des crieuses :

  • le spectacle peut être thématisé : l'égalité, le harcèlement…
  • atelier sur le stress et la voix : exercice vocal, corporel, “tip” pour gérer le stress…
  • atelier “ une seule chose à dire ” : (conçu avec les professeurs de français) A l’heure de la multiplication des canaux de communication, que faire d’un papier et d’un crayon...qu’avons-nous d’important à dire ?
  • les ados dans le spectacle ! : en 2 heures, ils apprennent refrain des chansons et chorée, et deviennent “ le choeur des crieuses publiques”, un grand moment !

Ils nous ont fait confiance

  • Les 26 lycées et collèges de l’Ile de la Réunion, qui ont accueilli notre spectacle « Quelque chose » sur les violences sexuelles et nos ateliers de Théâtre forum sur la libération de la parole.
  • Les lycées Bouchardon et le lycée du bois de Chaumont, qui ont accueilli « les Crieuses publiques » pour un spectacle dans la cours de récré ainsi qu'une séance de travail en classe, autour de la voix.
  • Le collège Jules Michelet, à Angoulême, avec lequel nous avons déployé nos ateliers sur les risques de la pornographie et les nudes en collaboration avec la réalisatrice OVIDIE.
  • Les écoles du 20ème arrondissement de Parisqui ont accueillis nos premiers ateliers parents/enfants.
  • Le centre psycho-trauma NOE à l'Île de la Réunion, avec qui nous avons créé des ateliers de Théâtre forum sur la libération de la parole pour 2500 adolescents.
  • Les association COFRADE, OPEN, ACPE, CQJVFPT et Espace Résilience avec qui nous inventons régulièrement de nouvelles formes pédagogiques dédiés aux adolescents.


Inventons ensemble de nouvelles actions !

X