Loading...

Pédagogie

Aziadé souhaite utiliser ses outils artistiques pour sensibiliser les publics aux causes qu’elle défend.

La Compagnie conçoit avec ses partenaires, associations, collectivités, lycées, centres pénitenciers, des actions ad-hoc : débat, atelier, lecture, théâtre forum, création et adaptation de pièces avec des jeunes...

La pièce « Quelque chose », qui traite de la question de la violence faite aux femmes, s’utilise de diverses manières :

  1. Célébration de journées internationales :  Par des associations ou des collectivités, telles que le 8 mars la journée internationale des droits de la femme, le 25 novembre la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, le 20 novembre la journée nationale des droits de l’enfant.

  2. Objet de débats et de discussion :   La représentation de la pièce peut être suivie d’un temps de parole entre professionnels et public.

  3. Création de la pièce avec des lycéens :    Adaptation et mise en scène de  « Quelque chose » sous la direction de l’auteure.

Par ailleurs, d’autres prestations à vocation pédagogique sont dispensées par les membres de la compagnie, et adaptés aux thématiques souhaitées.

  • Ateliers d’expression corporelle
  • Travail de la voix, de la respiration
  • Improvisation théâtrale
  • Travail d’écriture et composition de chansons en milieu carcéral
  • Enregistrement de contes en vue d’une diffusion auprès des familles de personnes incarcérées

Intervention des Crieuses Publiques auprès des scolaires

"Les Crieuses publiques fil rouge de cette 17ème édition sont allées à la rencontre des étudiants (…) Une séance très enrichissante était au programme et permettait notamment de se chauffer la voix. Une mise en condition payante puisque les élèves ont montré de belles dispositions (…) durant un petit quart d’heure débridé et interactif mené de mains de maîtresses par Victoria Delarozière et Capucine Maillard"

Journal de la haute Marne 05/05/17

Ils nous ont fait confiance

  • Les lycées Bouchardon et le lycée du bois de Chaumont, qui ont accueilli « les Crieuses publiques » pour un spectacle dans la cours de récré ainsi qu'une séance de travail en classe, autour de la voix. 
  • La Mairie de Paris a intégré la pièce « Quelque chose » dans ses événements du 8 mars 2017, dans le cadre de la Journée internationale du droit des femmes.
  • France victime, (INAVEM), pour célébrer leurs 30 ans, avec représentation et débat public
  • Le Planning Familial 28, pour célébrer la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes.
  • Le festival l’Appel de la Lune, dans le cadre de la Journée internationale de la Femme
  • Le programme  Ce Que Je Veux Faire Plus Tard, pour animer des ateliers de corps et d’impro.

Perspectives 

  • Décembre 2018 : Création et adaptation de « Quelque chose » à l’Ile de la Réunion et à Mayotte, diffusion dans les théâtres et les lycées, débat, atelier, théâtre forum en direction des jeunes. En collaboration avec France Victime La Réunion et L’association la Cerise, diffuseur de spectacle.
  • Novembre 2017/mars 2018 : Atelier d’expression ludique avec les crieuses publiques, 6 ateliers et le spectacle dans l’enceinte du collège. en collaboration avec le collège Hector Berlioz, Paris 18ème.
  • Septembre 2018-juin 2019 : Théâtre forum autour de la question de la prostitution des jeunes pour un public de professionnel, en collaboration avec l’association ACPE.


Inventons ensemble de nouvelles actions !

X